Au coeur de la tourmente … Emprisonnées


Ce samedi d’avril s’annonce déprimant pour Estelle, célibataire à l’aube de la cinquantaine. Une tempête de neige fait rage depuis la veille au soir.
Elle s’est réveillée de mauvaise humeur. Les fortes rafales l’obligent à rester à l’intérieur, la privent de sa promenade quotidienne. Mais bon. Estelle se résigne et enfourche son vélo stationnaire, sans se douter du tournant que prendra sa journée.

Dans cette nouvelle histoire, une femme du Nord-ouest québécois et une autre franco-ontarienne sont mises en scène. La frontière entre les deux inconnues semble les relier davantage qu’elle ne les sépare.


Lire "Emprisonnées"
Bientôt en EPUB...  /   Télécharger PDF

Espérer, toujours… Trois et demi avec balcon

Dans ma jeunesse, j’étais convaincue que je n’allais jamais devenir une vieille personne. À présent, si, à mon réveil, je ne détecte que bien peu de douleurs dans mes hanches ou mon cou, et tant que je ne croise pas un miroir, j’y crois encore. C’est un peu comme si la tête et le corps, pareils à des départements ministériels, ne communiquaient pas vraiment entre eux. N’empêche. Avancer en âge me tracasse.

Lorsque j’ai entrepris l’écriture de cette nouvelle littéraire, j’ai d’abord désiré mettre en scène les petites joies quotidiennes d’une veuve arrivée à la fin de sa soixantaine. J’ai essayé de l’entourer de confort, de calme et de douceur. Mais elle n’a pas voulu en rester là. Madeleine m’a fait comprendre qu’une longue vie recèle bien des choses. Inévitablement, elle garde cachés quelques secrets, mais aussi certains rêves, qui tiennent bon, qui n’ont aucune envie de mourir avant de devenir bien réels et de l’en laisser jouir.

À présent, son compte en banque indiquait une somme qu’elle possédait pour la première fois de sa vie. Madeleine avait enfin les moyens de quitter ce coin perdu […]

Lire "Trois et demi avec balcon"
Télécharger EPUB  /   Télécharger PDF

Une nouvelle histoire à lire!

«En vérité, le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout». Voilà une des conclusions qu’énonce Camus dans «Le mythe de Sisyphe». Je ne serais pas étonnée qu’Alphonse, l’un de mes personnages de Simple passagère, ait déjà lu l’essai du grand écrivain/philosophe, car c’est ce qu’il croit aussi. Il ne doute pas une seconde qu’Alberte, sa compagne adorée, puisse voir la vie autrement.

Ma première fois… Simple passagère

J’ai proposé le manuscrit de Simple passagère à la Société littéraire de Laval en 2009. Comme ça arrive lorsqu’on soumet notre travail à des concours d’écriture, ou auprès des maisons d’édition, les mois se sont succédé. Dans mon esprit, j’avais atteint la phase «meilleure chance la prochaine fois». Puis, un appel téléphonique. On m’annonçait que je n’avais pas gagné. Toutefois, mon histoire et mon style avaient plu au comité de sélection de leur revue «Brèves». Leur permettais-je de publier ma nouvelle dans le numéro de juin? Vous dire la joie qui m’a envahie! je recevais, de la part de purs étrangers, une reconnaissance officielle et légitime. Une première inoubliable!

Voici un extrait, tiré de la vie d’Alphonse et sa chère Alberte:

Cette escapade les dépayserait juste assez, sans les épuiser pour autant. À mi-chemin, dans le calme de l’habitacle, Alberte s’exclama…

Lire "Simple passagère"
Télécharger EPUB  /   Télécharger PDF