Mille mercis

… à Antoine Marcotte ainsi qu’à son père Pierre. Mes amours ont uni leurs connaissances pour rendre possible une publication originale et authentique de mes écrits.

… à mes proches, amies et copains, qui ont fait preuve de patience durant toutes ces années, sans perdre confiance, du moins je l’espère, en cette Lucie aux ambitions littéraires.

… à mon premier lecteur et à ma première lectrice. Deux êtres discrets, réalistes et francs qui m’offrent des points de vue distincts, des propositions toujours intéressantes en plus de m’empêcher de sombrer dans le découragement!

… à mes amies auteures, pour leur écoute et tous les conseils qu’elles m’ont prodigués à mes débuts.

… à toute personne que j’ai peur d’omettre bien malgré moi.

On dirait bien qu’écrire n’est pas un acte aussi solitaire qu’on le prétend.